Forum d'aide aux victimes de harcèlement scolaire


    Témoignages de harceleurs

    Partagez

    suisjebizarre
    Membres

    Messages : 11
    Date d'inscription : 25/08/2013

    Témoignages de harceleurs

    Message  suisjebizarre le Dim 25 Aoû - 21:32

    J'ai découvert ce site : http://www.bullyconfessions.com/  (confessions des harceleurs). Voici deux témoignages bouleversants :

    http://www.bullyconfessions.com/i-was-a-bully/

    Il m'a fallu un moment pour être honnête avec moi-même : j'ai tyrannisé quelqu'un. Ce n'était pas quelque chose que je voulais faire. Mes amis et mon désir d'intégration m'ont contraint à commettre de tels actes. C'était une nouvelle école, ce qui impliquait de nouvelles têtes, et personne ne désire être un sans-amis. Donc j'ai tout fait pour m'intégrer. Lors de mon premier jour, j'ai rencontré une fille nommé Diana. Elle était enrobée, avait beaucoup d'acné mais j'étais certaine que sous cet acné se cachait une belle personnalité. Nous avons commencé à traîner ensemble et nous avons même mangé ensemble. J'étais surprise qu'elle passait ses journées avec moi parce qu'on était au milieu de l'année et je m'attendais à ce qu'elle traîne avec ses amis. Un peu plus tard, j'ai plus d'amis, populaires eux, que je me suis mise à beaucoup fréquenter. Diana et moi traînions de moins en moins ensemble et mes amis ont commencé à me demander pourquoi elle et moi étions amis puisqu'elle était une paumée (loser). J'ai ainsi remarqué qu'elle n'avait aucun ami, moi excepté, et qu'elle n'allait pas beaucoup à l'école. Elle avait aussi de mauvaises notes. J'ai appris plus tard que mes amis la harcelaient  et j'ai senti que si je ne faisais/disais rien, ils ne m'accepteraient pas.

    Par conséquent, j'ai commencé à lui dire qu'elle était grosse et moche. Nous la harcelions sans arrêt et nous nous sentions si puissantes !  Si avant, il lui arrivait de rater quelques jours d'école, dorénavant nous ne la voyions plus parfois durant des mois.

    Vint ensuite mon anniversaire : j'avais prévu une grande fête. Ma sœur m'a forcée à inviter Diana parce qu'elle savait ce qu'il se passait et pensait que l'inviter résoudrait la situation. Quand Diana est arrivée, elle était assise, seule, mais je m'en fichais. Un peu plus tard, elle vint me voir et me donna un collier « amis pour toujours » (collier constitué de deux parties, voir sur google). Devant elle, j'ai alors donné l'autre partie à une autre amie. Je pensais que Diana s'en ficherait.

    La nouvelle année scolaire commença et la rumeur courra que Diana étudiait maintenant chez elle. Mes amis ont même organisé une fête pour fêter son départ.  Je n'y ai cependant pas participé.

    Récemment, j'ai passé en revue ma collection de bijoux et j'ai trouvé le collier. Tous les souvenirs me sont alors revenus et j'ai fondu en larmes. Les jours qui ont suivis, j'ai essayé de la retrouver afin de m'excuser et de lui dire à quel point j'avais été stupide. Je regrette tout et j'aurais aimé que tout ça ne se soit jamais produit.

    C'est maintenant la « senior year » (je sais pas à quelle classe ça correspond) et je n'ai plus ces amis.  J'ai maintenant une meilleure amie qui est harcelée par ces personnes et j'ai réalisé que Dieu m'a donné une seconde chance et je les ai donc laissés tomber pour traîner avec elle parce que peu importe son apparence. Ce qui prime, c'est le fait qu'elle me rendre heureuse quand je suis triste et qu'elle soit ma confidente. Je lui ai récemment dit que j'étais une ex-bully et je ne sais pas si elle sera capable de me regarder de la même manière par la suite.

    http://www.bullyconfessions.com/submitted-story-i-wasnt-a-classic-bully-i-was-worse/

    L'histoire suivante a été envoyée par une lectrice de notre site nommée « A ». Il est aisé de voir qu'il n'a pas été facile d'écrire ce témoignage et que ça a demandé beaucoup de courage.

    Bonjour...je ne sais pas pourquoi j'écris et qui ça peut aider mais je pense que je désirais juste me débarrasser de ce fardeau.

    Je suis née dans une famille de la classe moyenne, dans un pays pauvre, entourée de parents aimants. J'ai été parfois embêtée mais une fois que j'ai appris à me défendre, je n'y ai plus prêté attention et les choses sont devenues plus faciles. Je vis maintenant dans un endroit différent, j'étudie l'art et j'ai une vie plutôt pas mal. Je suis sensible à l'injustice (la phrase initiale était « I have strong morals »), je me bats pour les droits de l'Homme et je suis une féministe fervente. Mais je n'ai pas toujours été comme ça.

    En me remémorant mon passé, la chose que je regrette le plus est d'avoir été une « bully » à l'école primaire. J'ai honte. Je n'étais pas la bully de base qui frappait, terrorisait et rackettait tout le monde. Je pense que j'étais pire que ça. J'ai persécuté une personne et fait de sa vie un enfer. Fort heureusement, je n'ai harcelé qu'une personne. Après, j'ai changé d'école et je n'ai plus jamais recommencé.

    Ma victime était une fille de mon âge, assise derrière moi en classe. Elle était, plus ou moins, la risée de toute la classe mais personne ne m'égalait dans l'art du harcèlement. Je la harcelait parce qu'elle puait. Elle sentait l'urine et l'odeur se répandait parfois dans toute la classe. Sa mère était alcoolique et toute sa famille semblait vraiment sordide. Tout ce dont je me souviens, c'est qu'elle me dégoûtait. Je ne la voyais même pas comme un être humain. Quand je la « sentais », j'oubliais tout et je me mettais à la tyranniser. Cette odeur était un peu le drap rouge que l'on agite devant le taureau.

    Je ne sais pas si c'était de sa faute, je ne sais pas pourquoi elle ne faisait pas attention à son hygiène personnelle, Je m'en fiche. Se mettre à flipper/péter une crise (je n'ai pas réussi à traduire exactement « freaking out ») comme ça et à la harceler, il n'y a pas la moindre excuse. Je l'insultais, je me moquais d'elle, je la ridiculisais devant tout le monde. Elle semblait avoir des difficultés à s'exprimer, elle parlait lentement et bégayait un peu parfois. J'en ai profité, je l'imitais. Quand elle venait à répondre lorsque je la provoquait, c'était là un signal : je la frappais. Et quand nous nous battions, je ne me retenais pas.

    Les autres élèves ne sont jamais intervenus, pour eux c'était juste une distraction parce que tout le monde la détestait. Je ne peux même pas imaginer comment ça faisait d'être haïe par toute une classe de 32 élèves. Je n'étais moi-même pas populaire, et j'étais parfois embêtée par deux autres filles mais je pouvais me défendre. Mais la fille que j'ai harcelée, elle, ne pouvait pas. Je la harcelais sans relâche.

    J'essaye parfois de trouver la raison de mon comportement d'antan. J'ai pensé que c'était peut-être l'adrénaline (donc l'excitation je pense) ou j'éprouvais alors du plaisir à la harceler. Mais c'était la haine tout simplement, le désir de la tenir éloignée de moi, presque de la panique. Ce n'est cependant pas une excuse pour se comporter comme un animal.

    Le harcèlement est injustifiable. Quand je suis devenue plus âgée, je la harcelais moins mais si c'était nécessaire, je la tyrannisais. Elle a essayé plusieurs fois de se rapprocher de moi. Ça me rendait sans voix. J'ai réalisé que ça devait être un conseil de  sa mère, dans le but de stopper les moqueries. Ou alors, il y avait d'autres raisons, je ne sais pas. Mais même si je lui parlais, marchais avec elle vers le bus après l'école, j'étais toujours froide et en l'espace d'une semaine, je recommençait à l'humilier. Je ne me souviens plus très bien de ce qui s'est passé durant les dernières années passées dans ce pays.

    J'ai arrêté le harcèlement complètement quand je suis devenue suffisamment âgée, mais je pense que c'était seulement parce que ça me faisait chier et parce qu'elle commençait à sentir de moins en moins. Plus personne ne s'intéressait à elle et elle avait même eu un/une ami(e).

    Plusieurs années après ça, j'ai décidé de chercher mon ancienne classe de primaire sur un site similaire à Facebook. Mais je pense que la principale raison de ces recherches était mon désir de la retrouver et de voir comment elle allait. J'ai commencé à regretter mes actions bien avant de la rechercher. Je lui ai écris, la saluant et lui demandant comment elle allait. Évidemment, je n'ai pas eu de réponses, pourquoi en aurais-je eu ?

    Je ne sais pas si je veux son pardon. Je ne pense pas que je le mérite. J'ai fait de la vie de quelqu'un un enfer. Si le karma ne m'a pas encore frappé, je pense que j'aurai ce que je mérite plus tard. Son nom entraîne toujours chez moi un sentiment de culpabilité, et quand j'y pense, je deviens vraiment déprimée. Je ne dirais que ça a changé mon existence mais ça a certainement changé ma personnalité. J'espère seulement que sa vie d'adulte sera bien meilleure que son enfance.


    Dernière édition par suisjebizarre le Lun 26 Aoû - 22:38, édité 2 fois
    avatar
    Stani
    Admin

    Messages : 19
    Date d'inscription : 22/08/2013
    Age : 22

    Re: Témoignages de harceleurs

    Message  Stani le Lun 26 Aoû - 4:26

    Merci beaucoup d'avoir traduit, c'est super sympa Smile!

    C'est dommage que tout le monde ne reconnaisse pas ses fautes...

    N'empêche, pour le dernier témoignage. Je comprend pourquoi la fille qu'il ou elle a harcelé n'a pas répondu. Honnêtement, j'aurais moi aussi eu peur de répondre car on ne sait jamais ce qui peut se passer. Les excuses peuvent être fausses et un moyen de réharceler la personne.

    En tout cas merci de la traduction.

    suisjebizarre
    Membres

    Messages : 11
    Date d'inscription : 25/08/2013

    Re: Témoignages de harceleurs

    Message  suisjebizarre le Lun 26 Aoû - 13:26

    J'avais oublié de dire pourquoi ces deux témoignages m'ont bouleversé. Bon, premièrement, on sent les regrets des anciens tyrans. Mais, surtout, on s'aperçoit qu'ils sont "normaux" !

    C'est choquant cat on pourrait croire que les harceleurs sont des monstres sans sentiments et avec ces témoignages on s'aperçoit que des personnes adultes, révoltées par l'injustice, peuvent avoir été des caïds durant leur enfance. C'est vraiment choquant!

    Concernant ta remarque sur les excuses, personnellement j'aimerais bien avoir des excuses de mes anciens harceleurs. J'espère en tout cas qu'ils ne m'ont pas oublié.

    Admin
    Admin

    Messages : 29
    Date d'inscription : 11/06/2011

    Re: Témoignages de harceleurs

    Message  Admin le Lun 26 Aoû - 14:29

    Le fait qu'ils ne t'aient pas oublié ne s'avère pas forcément positif suisjebizarre. Il y a six mois ou plus, peut-être même un an, j'ai croisé un de mes anciens harceleurs qui a osé me dire bonjour. Je me suis énervé, c'est la suite logique des choses. Je n'ai jamais reçu d'excuses et il semblait se montrer sympathique, en essayant de faire comme s'il avait oublié ses actes. Ma réaction n'était peut-être pas la bonne mais, sur le coup, j'ai eu celle-là.

    Donc, ce n'est pas parce qu'ils ne t'ont pas oublié que c'est forcément positif. En revanche, j'aimerais bien que certains reconnaissent leurs fautes, mais je suis un habitué de l'échec, donc je n'espère rien.
    avatar
    Stani
    Admin

    Messages : 19
    Date d'inscription : 22/08/2013
    Age : 22

    Re: Témoignages de harceleurs

    Message  Stani le Lun 26 Aoû - 15:44

    En faite, on peut se rendre compte d'un truc dans les témoignages.

    Les 2 personnes qui ont harcelées quelqu'un voulaient simplement s'intégrer et être comme les autres. Et ne voulant perdre leurs amis (même si perso je ne considérerai pas ces gens comme des amis). Ils ont été poussés à faire la même chose qu'eux, c'est à dire harceler les plus faibles.

    Dans le premier témoignage, elle le dit clairement en plus. Si au lieu de harceler les plus faibles. Son groupe d'ami "populaire" aurait été végétariens. Elle serait devenu pareil uniquement pour rester avec eux. (C'est simplement un exemple).

    Contenu sponsorisé

    Re: Témoignages de harceleurs

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 18 Aoû - 18:12